Comment se comporter face à un chien dominant ?

Comment se comporter face à un chien dominant ?

janvier 22, 2020 0 Par julien

Vous venez d’adopter un chien et son caractère dominant est compliqué à gérer ? Il ne faut pas baisser les bras car si vous le laissez choisir son comportement, les choses n’iront qu’en empirant.

Voici plusieurs choses à mettre en place ou à essayer pour vous simplifier le quotidien.

Devenir l’alpha de la maison

Si l’époque du bâton pour dresser le chien est heureusement révolu, l’animal n’en reste pas moins une espèce fait pour les meutes. Dans ces cercles, il y a un chef alpha qui décide, protège et agit pour les autres.

Le comportement dominant de votre chien n’est donc pas un choix mesquin, mais plutôt la décision de prendre ce rôle dans votre foyer. Vous devez renverser la situation.

Cela peut prendre de nombreux aspects différents. Ainsi, vous pouvez l’empêcher de vous suivre constamment. Fermez les portes et ne répondez pas positivement quand il gratte pour vous rejoindre.

Agissez de même quand il réclame du jeu, des caresses ou à manger. C’est vous qui décidez quand l’activité débute ou termine.

Montrez-vous intransigeant dans votre autonomie de contact avec les autres. En effet, un chien dominant peut se montrer jaloux et essayer de monter sur votre conjoint quand il s’approche trop de vous. Pis, il peut être agressif dans la rue quand vous discutez avec une autre personne ou donnez de l’attention à un autre chien.

Maintenir vos décisions

Trop de maîtres baissent les bras face à de l’entêtement du chien. S’il a l’interdiction de monter sur votre canapé et qu’il le fait, ne vous contentez pas d’un ordre mou censé le faire descendre. S’il ne le fait pas, ne vous dites pas qu’il est bête et ne comprend rien ou qu’il a gagné pour cette fois.

Répétez l’ordre avec plus de fermeté et si besoin, prenez-le dans vos bras pour le faire descendre.

La cohérence et la régularité de vos directives sont primordiales. Un chien saisit vite qu’il peut vous ignorer et obtenir ce qu’il souhaite.

N’hésitez pas à créer une punition consistant à la mise à l’écart du groupe. Pour un chien ayant des réflexes de meute, l’exclusion est sa plus grosse peur. Quand il ne vous écoute pas, mettez-le dans son panier reculé du lieu de vie de la maison ou enfermez-le pendant une minute seul dans une autre pièce.

Ne pas entrer dans le cercle de la violence

Entrer dans les punitions violentes est tout sauf une bonne idée. Que votre chien soit petit ou gros, faible ou fort, la violence n’a rien à faire dans une relation entre le maître et le chien.

Il est donc interdit de taper fortement votre chien. Le ton de votre voix et votre comportement suffisent à faire passer le message.

La seule situation où une punition douloureuse est possible est pour éviter une agression ou un accident. Ainsi, vous pourriez mettre un collier de dressage comme ceux ici à votre chien et ne l’utilisez que si votre animal se montre agressif ou s’approche trop d’un lieu dangereux (ex : une route).

Et si vous aviez besoin d’aide ?

Avoir des difficultés à dresser un chien dominant n’est pas honteux. Osez demander de l’aide. Votre vétérinaire habituel peut vous aiguiller, mais le mieux reste de prendre des cours avec un éducateur canin.

Que ce soit via des cours collectifs ou individuels, il vous aidera à avoir une relation apaisée avec votre animal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *