À quelle fréquence et comment faire le nettoyage des oreilles du chien

À quelle fréquence et comment faire le nettoyage des oreilles du chien

juillet 6, 2018 0 Par julien

Comme elles sont très exposées au vent, à la poussière, à l’herbe et aux saletés, les oreilles du chien s’infectent facilement. Ces organes sont à surveiller de près pour éviter la formation d’otite et prévenir la surdité surtout chez les races aux oreilles tombantes. Nettoyer les oreilles du chien permet déjà de limiter les infections. Toutefois, un entretien exagéré peut fragiliser le conduit auditif. Alors, à quelle fréquence faire le nettoyage des oreilles du chien ? Comment procéder et quelles sont les règles à respecter ?

Les races vulnérables aux infections auriculaires

Étant un organe externe, l’oreille du chien peut attraper un jour ou l’autre une infection. Quoi qu’il en soit, certaines races aux oreilles tombantes, telles que les beagles, les cavaliers King Charles ou encore les cockers sont les plus exposées. Leurs oreilles se déploient jusqu’au poitrail et balancent dans l’herbe lorsqu’ils courent. C’est pourquoi, lors des balades et principalement les sorties en forêt, il est conseillé d’attacher les oreilles sur leur front pour éviter de récolter des débris de poussière et d’obstruer le conduit auditif.

Quand faire le nettoyage des oreilles du chien ?

Sauf si le chien a des oreilles tombantes, il est inutile de les astiquer tous les jours. Cela peut au contraire les fragiliser et les rendre plus sensibles. La fréquence idéale est une fois par semaine, sachant que le conduit auditif doit être moins scruté que l’oreille externe. En revanche, en respectant le nettoyage hebdomadaire, vous pourrez être alerté à temps sur l’apparition d’une infection et de soigner aussitôt l’animal. Lors du nettoyage des oreilles du chien, si vous constatez que le cérumen est noir ou jaune odorant, il faut signaler rapidement le vétérinaire, car le chien peut avoir une otite ou une gale auriculaire.

Nettoyage des oreilles du chien : le mode d’emploi et les règles à respecter

Avant de procéder, souvenez-vous toujours que le conduit auditif du chien est coudé, ce qui fait qu’en enfonçant un coton-tige à la verticale, vous introduisez davantage le cérumen et les saletés au plus profond de la cavité interne de l’oreille. De ce fait, le coton-tige est à bannir, utilisez plutôt une solution auriculaire pour chien qui facilite le nettoyage et évite les obstructions. Immobilisez chien sur une table ou sur vos genoux pour faciliter le soin. Après avoir tiré ses oreilles vers le haut, pressez légèrement l’embout de la solution auriculaire en visant l’ouverture du conduit auditif. Massez délicatement ses oreilles. Puis, laissez le chien se secouer tout seul. Enfin, nettoyez l’excédent avec un coton propre. Si les poils au niveau de l’oreille externe bouchent le conduit, vous pouvez les épiler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *