Reconnaitre une mise bas chez la chienne : les signes annonciateurs

Reconnaitre une mise bas chez la chienne : les signes annonciateurs

juillet 4, 2018 0 Par julien

Deux mois de gestation se sont écoulés et votre chienne s’alourdit jour après jour ? La mise bas est proche, il faut s’y préparer à l’avance pour que le travail se déroule sans incident.

Les changements signalés lors du travail

Quelques signaux révèlent que la mise bas chez la chienne est proche. En outre, les mamelles commencent à gonfler 24 heures avant la mise bas. Petit à petit, la vulve de la chienne se dilate tandis que le ventre se penche vers l’avant. Tout comme chez la femme, la chienne est en plein travail lorsqu’il y a une rupture de la poche des eaux. Sa température baisse de 1°C durant le travail. Il faut aussi noter que la chienne urine incessamment pendant la phase de la mise bas.

Le comportement de la femelle

Outre les changements corporels constatés, la chienne se comporte également de manière anormale lors d’une mise bas. Si d’habitude, elle recherche la chaleur de son maître, elle se met à l’écart lorsque la mise bas se rapproche. De plus, elle se lèche régulièrement la région ano-génitale et l’abdomen pour apaiser sa douleur. Parfois prise panique, une chienne peut se cacher sous un meuble.

Toutefois, la mise bas chez la chienne n’est pas toujours stressante. En effet, certaines restent calmes ce qui rend la parturition assez aisée. Par contre, il est inutile de s’inquiéter si la future maman présente un comportement arrogant, car c’est également une réaction normale. Elle réagit face à la souffrance qu’elle ne peut pas contenir. Chez certaines races, la mise bas chez la chienne se vit à l’état sauvage. En effet, la femelle s’évade dans la nature et creuse en trou pour faire la mise bas.

Les préparatifs nécessaires pour la  mise bas chez la chienne

Afin que la mise bas chez la chienne se déroule dans les meilleures conditions, il est nécessaire de préparer quelques fournitures. Aménagez une caisse large d’au moins 1 mètre de côté pour accueillir la mère et ses petits. Pour le matériel, prévoyez des gants et des serviettes propres. Tous les instruments utilisés doivent être stérilisés.

Quelques conseils utiles

Pour que la chienne soit dans le confort, veillez à ce que la mise bas se déroule dans une pièce ambiante et à l’abri des regards. Soyez attentif à la contraction de l’utérus. En général, l’expulsion du premier chiot demande du temps, mais le reste de la troupe sort une par une, sachant que chaque bébé chiot doit sortir en position antérieure. Si le dernier placenta ne sort pas 12 heures après l’arrivée de l’aîné de la fratrie, il vaut mieux appeler le vétérinaire pour éviter les complications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *