BEAUCERON – Chien de Groupe 1

BEAUCERON – Chien de Groupe 1

juin 3, 2018 0 Par julien

HISTORIQUE

Le ( vieux chien de berger français ), à la fois conducteur et gardien du troupeau, est autochtone au Bassin Parisien et au nord de la France, régions agricoles de pointe depuis le Moyen-Age. Dès le XVIIème siècle, l’iconographie montre des chiens semblables à la race actuelle ; décrits par Buffon au XVIIIème siècle, ils participent en 1863 à la première exposition canine française. En 1896, les bergers à poil court sont appelés par convention ( Bergers de Beauce ) pour les différencier de ceux à poil long. Très populaire dans notre pays, la race compte des effectifs importants.

STANDARD

Silhouette élancée, tête ciselée, ventre relevé sont typiquement bergers ; mais ossature, gabarit, oreilles tombantes au naturel rappellent le bouvier, qui tend vers les molossoïdes. Puissant sans lourdeur, le Beauceron représente donc l’équilibre parfait entre ces deux tendances, mais reste le plus grand des chiens de conduite : 63 à 70 cm au garrot, 30 à 50 kg suivant le sexe. Les oreilles sont traditionnellement taillées pour se rapprocher de bergers plus lupoïdes. Le poil est court, mais pas ras. La classique robe noire et feu l’a fait surnommer ( Bas-Rouge ), mais il y a aussi le coloris arlequin.

CARACTERE

Le Beauceron est gardien, mais aussi très amical envers l’homme, et si affectueux avec son maître qu’il en est collant. C’est un distrayant compagnon de jeu des enfants. Un peu têtu au début, il s’éduque toutefois très bien ; il faut canaliser sa fantastique énergie, car c’est le chien le plus dynamique qui soit. Cet athlète a foncièrement besoin de se dépenser et n’est pas fait pour l’oisiveté.

UTILISATIONS

On voit encore le Beauceron sur troupeaux : en utilisation réelle il montre, outre son autorité face au bétail, une endurance à toute épreuve. Mais son autre carrière est dans les sports de Défense et dans la surveillance, bien que d’autres races l’y aient un peu supplanté. On le voit en Agility, Pistage, recherche en décombres ; très fougueux, il doit travailler en régularité. Vos Chiens Magazine a consacré un article sur cette race dans les numéros 140 et 230.v

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *